Aide budgétaire globale

Présentation de l’aide budgétaire globale apportée par la France

Au Burkina Faso les principaux bailleurs de fonds assurent conjointement une aide budgétaire destinée, non à équilibrer les comptes de l’Etat, mais à lui permettre de poursuivre la mise en œuvre de sa politique de lutte contre la pauvreté et d’amélioration de la gouvernance. Ces actions se situent dans un « Cadre Général d’organisation des Appuis Budgétaires en soutien à la mise en œuvre du CSLP » (CGAB-CSLP) signé le 11 janvier 2005 entre le gouvernement et les bailleurs de fonds faisant de l’aide budgétaire, dont la France.

BMP

En 2007, les appuis budgétaires des partenaires du CGAB-CSLP au Burkina Faso devraient s’élever à 112 milliards de FCFA soit 17 millions d’euros (en hausse de 15% par rapport à 2006) destinés à financer sous forme de dons ou de prêts concessionnels le CSLP

BMP

A ce jour, la France qui a prévu de verser 9 millions d’euros (5,9 milliards de FCFA) a marqué un progrès dans la prévisibilité de son aide avec la mise en place d’une aide pluriannuelle 2006-2008. C’est le seul pays capable de le faire aujourd’hui et le seul bailleur avec la Commission européenne.

Dernière modification : 29/03/2007

Haut de page