Atelier technique sur la contribution nationale (iNDC) du Burkina Faso (21 et 22 juillet 2015)

Dans la salle de conférence du Ministère de l’environnement et des ressources halieutiques, a eu lieu les 21 et 22 juillet 2015 le deuxième atelier technique de validation sur la contribution nationale burkinabè. En préparation de la COP 21, les contributions déterminées au niveau national (iNDC) présenteront les efforts d’atténuation et les actions d’adaptation envisagés par chaque pays pour lutter contre le dérèglement climatique. Sensible aux questions environnementales, le Burkina Faso s’est engagé dans ce projet.

Sous l’égide des consultants chargés d’aider le Burkina Faso dans l’élaboration de son iNDC, l’atelier a réuni une trentaine de personnes des différents secteurs concernés par le dérèglement climatique. Deux jours de travail et de débat qui ont permis aux consultants de recueillir des données manquantes sur les émissions de gaz à effet de serre du pays mais également d’affiner les projets contribuant à l’atténuation et les options d’adaptation.

Le 15 juillet 2015, dans le cadre des iNDC, 47 pays représentant au total 58% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, dont l’Union Européenne, la Chine, les Etats-Unis, le Gabon, le Maroc et l’Ethiopie, avaient déjà soumis leur contribution. Le Burkina Faso espère pouvoir présenter sa contribution d’ici fin août 2015.

JPEG

Dernière modification : 28/07/2015

Haut de page