CILSS

JPEG

Présentation du CILSS et de son action au Burkina Faso

Le CILSS (Comité Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse au Sahel) a été créé en 1973, au lendemain de dramatiques épisodes de famine. Il a reçu pour missions de contribuer à assurer la sécurité alimentaire des populations de ses pays membres et de lutter contre les effets de la sécheresse et de la désertification au Sahel. Il regroupe actuellement 9 pays dans la zone sahélienne (Burkina Faso, Cap Vert, Gambie, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad).

Au Burkina Faso se trouve le Secrétariat Exécutif (SE) qui est l’organisme de pilotage du CILSS et qui appuie les pays dans l’élaboration de leurs politiques et stratégies en matière de sécurité alimentaire, lutte contre la désertification, maîtrise de l’eau et accès au marché. Le Centre Régional Agrhymet (CRA), basé à Niamey est le centre d’exécution technique du CILSS chargé des systèmes d’information et des programmes de formation. L’Institut du Sahel (INSAH), basé à Bamako, coordonne les activités de recherche en matière d’agrosocioéconomie et de population et développement.

En trois décennies, le CILSS a mis en place un ensemble d’interventions et d’expertises dans les domaines de la prévention et de la gestion des crises alimentaires et des catastrophes naturelles, de l’appui aux politiques agricoles et environnementales, du développement des marchés régionaux, des systèmes d’information sur la sécurité alimentaire et de la formation des cadres sahéliens en agro-météorologie, hydrologie, protection des végétaux et en gestion des ressources naturelles.

Il participe également à l’évaluation des récoltes céréalières chaque année et synthétise les données pour l’ensemble des Etats membres.

JPEG

Appui de la France

La France appuie le CILSS depuis sa création et a apporté au CILSS plus de dix milliards de francs CFA (15 millions d’euros) dont huit milliards de francs CFA depuis 1989. La France est actuellement le troisième partenaire technique et financier du CILSS avec une convention de financement d’un montant de trois millions d’euros pour une durée de trois ans. Elle soutient les activités du CILSS en matière de sécurité alimentaire, de lutte contre la désertification, de développement durable, et appuie l’Institution dans la mise en œuvre de sa réorganisation et dans la prise en compte des nouveaux enjeux régionaux.

La France finance également l’initiative Régionale Environnement Mondial Lutte Contre la Désertification qui finance pour un montant de 3 millions d’euros des projets de lutte contre la désertification portés par la Société Civile sahélienne dont l’objectif est de lutter durablement contre la désertification en accompagnant les initiatives locales de restauration et de protection de l’environnement, et en permettant la création de revenus pour diminuer la pauvreté en milieu rural.

Contact

Secrétariat Exécutif du CILSS à Ouagadougou : www.cilss.bf

Centre régional AGRHYMET à Niamey : www.agrhymet.ne

Institut du Sahel à Bamako : www.insah.org

Dernière modification : 22/03/2007

Haut de page