Centres Culturels Français

- CCF de Ouagadougou
- CCF de Bobo-Dioulasso

Présentation

Les établissements culturels sont des instruments de la diplomatie française, jouant un rôle très important dans la coopération entre les deux pays. Ils sont les garants de la diversité culturelle basée sur la promotion de la culture et de la langue Française mais également de la culture du Burkina Faso. Ils ont pour but de :

- participer au débat d’idée devenant une véritable plate forme pour la promotion du débat intellectuel au Burkina Faso. Le Ministère des Affaires étrangères a ainsi axé sa politique sur les thèmes du développement durable, de l’environnement, de la sécurité sanitaire, de la bioéthique, du fossé numérique et de la régulation de la mondialisation,

- favoriser le partenariat culturel et artistique,

- promouvoir et enseigner la langue française.

JPEG

Quel publics ?

Les établissements culturels sont ouverts au grand public mais visent prioritairement les élites et les futures élites en formation, futures personnalités partenaires, milieux intellectuels qui sont ou seront à court ou à moyen terme éventuellement destinés à travailler en collaboration avec l’ambassade de France.

Les Centres Culturels Français sont placés de façon stratégique à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso afin d’en faciliter l’accès au public.

Les programmes des deux Centres Culturels Français (CCF) sont établis en collaboration avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle dont dépendent les établissements, malgré une autonomie financière et fonctionnelle. Ils possèdent ainsi un personnel qualifié permettant de réaliser des prestations de qualité. 90% du personnel est recruté localement ce qui constitue un gage d’intégration, de permanence, de mémoire, ainsi que de création d’emplois.

Dernière modification : 22/03/2007

Haut de page