Cérémonie de commémoration du 11 novembre.

Comme chaque année, le 11 novembre, jour anniversaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, a été commémoré lors d’une cérémonie solennelle organisée au cimetière militaire français de Ouagadougou, suivie d’une réception à la résidence de France.

Cette commémoration a été rehaussée par la présence exceptionnelle, au côté de l’ambassadeur de France, M. Emmanuel BETH, de la Première Dame du Faso, épouse du Chef de l’Etat, Mme Chantal COMPAORE, et de Mme Joëlle GARRIAUD-MAYLAM, Sénatrice, Secrétaire Générale de la Commission des Affaires étrangères et de la Défense au Sénat.

Les autorités militaires burkinabè s’étaient, elles aussi, à nouveau mobilisées cette année pour cette journée du souvenir, avec la participation de hauts responsables des Forces Armées Nationales et de la musique de la Garde Nationale.

Binary Data

Lors de la cérémonie au cimetière militaire français, l’ambassadeur de France, M. Emmanuel BETH, et la sénatrice, Mme Joëlle GARRIAUD-MAYLAM, ont déposé une gerbe en l’honneur des soldats disparus. Ils étaient accompagnés par des représentants des élèves du lycée français Saint-Exupéry de Ouagadougou, dont la présence symbolisait cette volonté de transmettre le devoir de mémoire aux jeunes générations.

JPEG

L’ambassadeur de France et l’attaché de défense, le Colonel Jean-Jacques LUCIANI, ont ensuite remis des décorations, de l’Ordre National du Mérite ou de la médaille française de la Défense nationale, à cinq militaires burkinabè et à un gendarme français, M. Gilles MORAND, garde de sécurité à l’Ambassade de France.
JPEG

La réception à la résidence de France a réuni environ 250 invités, dont beaucoup d’anciens combattants burkinabè, auxquels l’ambassadeur de France a témoigné « l’affection et la solidarité de la France, qui ne les oublie pas. »
De nombreux responsables du monde des médias burkinabè (télévisions, radios, et presse écrite) avaient également répondu favorablement à l’invitation.

Dans son allocution, l’ambassadeur Emmanuel BETH a remercié la Première Dame du Faso, dont la présence à la résidence de France, était un honneur pour tous les convives.
Binary Data

Il a ensuite rappelé le sens que le Président de la République, Nicolas SARKOZY, avait voulu donner à ces commémorations du 11 novembre, à savoir honorer la mémoire des combattants de la Grande Guerre, mais aussi, désormais, rendre hommage à l’ensemble de nos soldats décédés dans des conflits pour la « défense de notre pays, la maîtrise de notre destin et la défense de nos valeurs. »

A l’issue de cette cérémonie, la Première Dame du Faso et Mme GARRAUD-MYRIAM ont eu un long entretien. Les échanges ont porté principalement sur les actions menées par Mme Chantal COMPAORE en faveur des jeunes filles, ainsi que pour la protection de la santé maternelle et infantile au Burkina Faso.

Binary Data

Ci-dessous le discours de l’ambassadeur de France.

PDF - 63.3 ko

Dernière modification : 23/11/2011

Haut de page