Déplacement de l’ambassadeur à Bobo-Dioulasso

L’ambassadeur, M. Emmanuel Beth, s’est rendu ce vendredi 28 janvier à Bobo-Dioulasso, pour l’inauguration d’un centre de formation au secourisme, ainsi que pour le baptême de la nouvelle « Avenue de l’Union Européenne ».

JPEG - 96.1 ko
L’ambassadeur de France à la rencontre des Sapeurs-pompiers burkinabè

C’est en présence de MM Yéro Boly, ministre de la Défense, Jérôme Bougouma, ministre de l’Administration Territoriale et de la décentralisation, Soungalo Ouattara, ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, et de diverses autorités militaires, paramilitaires, coutumières et religieuses, que l’ambassadeur de France a procédé à l’inauguration du Centre de formation au secourisme, principalement destiné à l’usage de la Brigade Nationale des Sapeurs pompiers (BNSP).

Ce centre comporte du mobilier scolaire, des ordinateurs et outils informatiques, des vidéoprojecteurs ainsi que d’autres moyens pédagogiques d’enseignement. Plusieurs actions seront menées, en 2011 et 2012, pour assurer la formation des instructeurs de secours routier à l’utilisation et à l’emploi des ces matériels.

JPEG - 71.3 ko
Un des deux véhicules de désincarcération et son matériel de secours

Parallèlement à ces structures de formation, l’ambassadeur a remis deux véhicules de désincarcération ainsi que des accessoires et équipements nécessaires aux interventions, offrant ainsi des moyens opérationnels à la Brigade.

« Il importait de développer les capacités de formation des acteurs du secours et de l’urgence dans la prise en charge des accidentés de la route », a expliqué l’ambassadeur de France. « Cette action s’est tout naturellement intégrée au projet de Fonds de Solidarité Prioritaire Sécurité des citoyens au Burkina Faso, signé conjointement par la France et le Burkina Faso le 12 juillet 2007 ».
D’un montant de 1 milliard 321 millions 840 mille francs CFA (2.015.000 euros), ce projet marque le soutien de la France à la gouvernance démocratique du Burkina Faso, dont la sécurité constitue une composante à part entière.

Cette coopération devrait apporter une pierre à l’amélioration des techniques de secours d’urgence au Burkina, notamment concernant les accidents de la circulation.
Particulièrement nombreux en ce pays, ceux-ci représentaient 11 672 des 25 222 interventions réalisées par la Brigade Nationale de Sapeurs Pompiers en 2010, soit 46 %.

Un peu plus tard dans la journée, l’ambassadeur s’est rendu au Baptême de l’avenue de l’Union Européenne.

JPEG - 84.6 ko
Découverte de la plaque

L’ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso, Amos Tincani, le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Seydou Kaboré et le Maire de Bobo-Dioulasso, Salia Sanou, étaient également présents.
Ils ont procédé ensemble à la découverte de la plaque et au baptême cette avenue, longue d’un peu plus de 3 kilomètres. Le Maire de Bobo-Dioulasso a fait part de sa reconnaissance pour l’effort des instances européennes en faveur des infrastructures routières au Burkina. Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union européenne a vivement salué l’hommage rendu.

Dernière modification : 07/02/2011

Haut de page