INSECURITE : Attaques de coupeurs de route au sud-ouest du Niger, dans le nord du Bénin et au sud-est du Burkina (zone des trois frontières)

1) Une attaque récente de malfaiteurs armés, menée sur le territoire nigérien pres de la frontière burkinabé (entre la frontière et Torodi) amène l’Ambassade France à Niamey à recommander jusqu’a nouvel ordre, d’éviter cette route de jour comme de nuit.

En cas d’obligation d’emprunter cet axe :
- Circuler à plusieurs véhicules et rouler à vitesse modérée, guetter tout signe révélateur d’une embuscade (piéton faisant des signes, cailloux, obstacles sur la route).
- Faire demi-tour s’il en est encore temps.
- Sinon, ne tenter aucune manoeuvre qui pourrait déclencher des tirs.

2) Par ailleurs, la recrudescence d’attaques de coupeurs de route dans le nord du Bénin commande une grande vigilance pour la circulation sur les routes et pistes avoisinant le Burkina Faso et le Niger, notamment celles qui désservent les réserves cynergétiques et touristiques (Penjari, Atacora, Parc du W). Il est impératif de s’abstenir de circuler dans ce secteur dés la tombée de la nuit et la plus grande prudence s’impose dans la journée où il est recommandé de circuler à plusieurs véhicules.

3) Des attaques, quasi quotidiennes depuis mi-avril, sont également signalées sur les routes et pistes allant de Fada Ngourma aux frontières du Niger et du Bénin. Ces attaques de coupeurs de route, qui ont fait plusieurs victimes se produisent indifféremment de jour et de nuit. L’insécurité ainsi constatée dans cette région sud-est du pays, conduit cette Ambassade à recommander de ne pas emprunter, de jour comme de nuit, les axes allant de Fada Ngourma aux frontières nigérienne et béninoise.

4) Pour tout voyage dans la région, il convient au préalable de consulter les fiches "Conseils aux Voyageurs" du Burkina Faso, du Bénin et du Niger.

Dernière modification : 28/04/2006

Haut de page