Informations pratiques

Conseils sanitaires

Il est préférable de :

- Se faire vacciner avant votre arrivée. Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Les vaccins contre les hépatites A et B, la méningite, la typhoïde, la tuberculose et le Tétanos, poliomyélite, diphtérie (DTP), sont fortement recommandés. Il est également fortement recommandé de prendre des mesures nécessaires pour se protéger du paludisme, maladie parasitaire présente de façon permanente au Burkina Faso avec des poussées plus importantes en saison pluvieuse, de juin à octobre. Prenez conseil chez votre médecin ou dans un centre médical international.
- Filtrer ou faire bouillir l’eau durant 15 minutes, consommer de l’eau minérale ou de l’eau purifiée à l’aide d’hydroclonazone ou micropur. L’eau des villes est traitée mais ce traitement est parfois pris en défaut à la saison chaude avec l’assèchement des barrages ou lors de fortes pluies.
- Nettoyer les fruits et légumes à l’aide de permanganate ou d’eau de Javel.
- Surveiller l’hygiène générale et plus spécialement l’hygiène des mains.
- Veiller à ne manger que des viandes ou poissons bien cuits (risque d’amibiase ou autres parasitoses intestinales).
- Boire abondamment (risque de déshydratation, coup de chaleur, calculs dans les voies urinaires).
- Consommer suffisamment de sel, utiliser éventuellement des solutions de réhydratation orale (surtout en cas de transpiration importante
et de diarrhée).
- Éviter les efforts physiques intenses en milieu de journée.
- Se protéger des coups de soleil (chapeau, crème filtrante).
- Ne jamais se baigner en eau douce hors des piscines traitées.
- Traiter votre maison contre les insectes volants et rampants.

Se référer à la page santé du site de l’ambassade de France au Burkina Faso pour connaître les structures médicales présentes à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Logement

Le secteur de l’immobilier à Ouagadougou connaît un fort développement. Des mini-villas et villas peuvent être proposées en location pour un loyer mensuel compris entre 150 et 1 500 euros environ (100 000 à 1 000 000 de francs CFA), selon le standing, le nombre de pièces, la taille du jardin, la présence ou non d’une piscine et de climatiseurs, la situation géographique, etc. À Ouagadougou, les quartiers résidentiels de la Zone du Bois, Petit Paris et la Rotonde sont relativement proches du centre. Le nouveau quartier résidentiel de Ouaga 2000 est situé quant à lui à 20 minutes du centre dans la partie sud de la ville. Il est possible d’avoir recours à une agence immobilière ou à démarcheur pour trouver un logement. Par ailleurs, la colocation est largement pratiquée par les jeunes expatriés à Ouagadougou
comme à Bobo-Dioulasso.

Le gardiennage de jour comme de nuit est fortement conseillé, ainsi que la souscription à une assurance habitation multirisques couvrant notamment contre les vols, bris de glace, incendies, dégâts des eaux. Souscrire à une assurance responsabilité civile est également conseillé.

JPEG

Transport

- Location de véhicules :
Il est possible de louer des voitures avec chauffeur en s’adressant aux agences de voyages ou via les hôtels. Il faut compter environ 35 000 francs CFA par jour pour une voiture de tourisme et 65 000 francs CFA pour un 4x4, indispensable dans certaines parties du pays. Avant de s’engager, il est recommandé de se faire confirmer si le
kilométrage est illimité et si le carburant est compris dans le prix. Il est également préférable de privilégier le meilleur rapport qualité-prix plutôt que le prix le plus bas qui peut réserver de mauvaises surprises.

- Location de taxis :
À Ouagadougou comme à Bobo-Dioulasso circulent des taxis de couleur verte et des taxis de couleur jaune. Les taxis verts sont des taxis collectifs qui circulent dans les différents quartiers et convergent souvent vers le grand marché. Une course coûte, selon la longueur du trajet, de 300 à 500 francs CFA. Ce tarif est majoré en soirée et
la nuit. Les taxis-motos ne sont pas d’un usage courant au Burkina Faso. Il existe aussi des taxis individuels qu’il est possible de réserver par téléphone.
Les taxis jaunes sont disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à Ouagadougou. Il existe trois sociétés principales : Allô Taxi (tél : 66 66 99 99), Chic Taxi (tél : 25 41 02 02) et City Cab (tél : 64 66 71 71)

- Circulation à deux-roues :
La moto, mode de transport bon marché, peut s’acheter ou se louer. Une moto neuve d’imitation chinoise coûte environ 400 000 francs CFA. La même moto originale coûte environ le double. Tout vendeur a l’obligation légale de fournir un casque gratuitement pour l’achat d’une moto : réclamez-le au vendeur. Il est vivement conseillé de porter le casque et d’observer une extrême vigilance compte tenu des conditions de circulation (trafic, respect du code de la route, etc.) Pour la location, il est conseillé de se renseigner auprès d’un vendeur ou réparateur de deux-roues.

JPEG

Quelques sites touristiques à découvrir

- Le monument des cinéastes africains à Ouagadougou
- Le parc urbain Bangr Weoogo à Ouagadougou
- Le musée de la bendrologie de Manéga dans la région du Centre
- Le site de sculpture sur granit de Laongo dans la région du Plateau Central
- La réserve de Nazinga dans la région du Centre-Sud
- La mare aux hippopotames de Bala dans la région des Hauts-Bassins
- Le lac de Tengrela dans la région des Cascades
- Le Sya, centre historique de Bobo-Dioulasso
- Les cascades de Karfiguéla à 15km de Banfora
- Les ruines de Loropéni dans la région du Sud-Ouest
- Le complexe des parcs W et d’Arly dans la région de l’Est
- Les mares aux crocodiles de Bazoulé et Sabou dans les régions du Centre et du Centre-Ouest
- La cour royale de Tiébélé dans la région du Centre-Sud

Pour plus d’information, se référer à l’Office national de tourisme du Burkina Faso.

JPEG

Dernière modification : 02/07/2015

Haut de page