Jours fériés et fêtes traditionnelles

LES FÊTES CIVILES :

- Jour de l’an : 1er janvier

- Fête de la révolution (soulèvement populaire du 3 janvier 1966) : 3 janvier

- Journée de la femme : 8 mars

- Fête Internationale du travail : 1er mai

- Fête Nationale (jour de l’indépendance) : 5 août

- Proclamation de la République : 11 décembre

LES FÊTES MUSULMANES :

- Mouloud ou Maouloud : Commémoration de la naissance du prophète Mahomet

- La Korité : fin du Ramadan

- Tabaski (Aïd el Kébir, ou fête du mouton) : célèbre le geste d’Abraham à qui Dieu avait ordonné de sacrifier son fils. Au dernier moment, l’archange Gabriel lui conseille de tuer un mouton à sa place

LES FÊTES CHRÉTIENNES :

FÊTES CHRÉTIENNES FÉRIÉES :

- Lundi de Pâques : commémore la résurrection

- Ascension : montée du christ au ciel quarante jours après Pâques

- Assomption : fête de la Vierge Marie

- Toussaint : fête commémorative de tous les saints

- Noël : 25 décembre, célèbre la naissance de Jésus

FÊTES CHRÉTIENNES CELEBREES MAIS NON FÉRIÉES :

- Pentecôte : descente de l’Esprit saint sur les apôtres le septième dimanche après Pâques

LES PRINCIPALES FÊTES TRADITIONNELLES NON FERIEES :

Les fêtes traditionnelles se déroulent généralement entre la fin des récoltes et la saison des pluies, au moment du printemps.

- Fête des Samo : à l’ouest de Ouahigouya, les Samo dansent à la fin de la saison sèche afin de faire revenir les pluies.

- Le festival des masques de Pouni : tous les deux ans, les années impaires entre mars et avril à Pouni à 140Km à l’ouest de Ouagadougou. Les différentes ethnies viennent s’y rencontrer, échanger et présenter leurs masques.

- Le festival Warba du Ganzourgou : tous les deux ans en novembre à Zorgho, chef lieu de la province du Ganzourgou. Le Warba est une danse Mossi réservée à l’origine à des cérémonies d’intronisation ou de funérailles. Elle accompagne aujourd’hui les cérémonies de mariage et autres fêtes populaires.

- Le festival Salou : pendant deux jours à l’occasion de la Tabaski à Ouagadougou. D’origine arabe, " salou " signifie " bienvenu ". Différentes troupes de Ouagadougou se mesurent à travers des danses d’inspiration arabe et traditionnelle.

- Le festival des Masques et des Arts de Dédougou (FESTIMA) : se tient tous les deux ans, les années paires, en avril, dans la province du Mouhoun. Ce festival a pour vocation de valoriser les échanges inter-culturels.

- Le festival Kigba a lieu chaque année au Maouloud à Ouagadougou. Kigba signifie " fesses " en mooré. La danse Kigba, populaire et exclusivement féminine consiste à se cogner les fesses.

- Fête des Bobo : dans la région de Bobo-Dioulasso, les Bobo sortent les masques et implorent le retour des pluies et des récoltes. Spectacle intéressant qui intègre tous les arts (musique, danse, peinture et sculpture).

- Cérémonie d’initiation des Lobi : dans la région de Gaoua, on fête également la fin des récoltes.

- La Basgha, dans la province de l’Oubritenga / Ziniaré, est une fête qui, en souvenir des morts en pays Mossi, marque la fin des pluies et des récoltes.

- Le Guilgû est une fête propre aux familles détenant la puissance des vents (nionionsés).

- Le Carnaval Dodo : fête la fin du ramadan ou Aïd-el-Fitr dans les quartiers populaires de Ouagadougou. " Dodo " est un nom d’origine haoussa qui signifie " monstre ". Des troupes de danseurs et de musiciens habillés de masques et déguisements d’animaux défilent dans les rues de la ville.

AUTRES FÊTES TRADITIONNELLES :

- Sortie des masques Nunni et Léllé : province de Sanguié / Réo, tous les deux ans

- Fête de l’Igname : province de la Sissili / Léo, chaque année

- Festival de danses masquées : province de Sissili, chaque année en février

- Le Bougsalé : province du Passoré / Yako, chaque année

- Le Wa-poussorem : province du Passoré / Yako

- Le Na-bassga : province du Ganzourgou / Zorgho, chaque année

- La fête du Leb-raaga : province du Namentenga / Boulsa, chaque année en juillet

- La fête coutumière de Bonam : province du Namentenga / Boulsa, chaque année

- Le festival de masques de Zéguédeguin : province du Namentenga / Boulsa, tous les 3 ans au printemps

- La fête de Boulougou-Nidangou : province de la Gnagna, chaque année en avril / mai

- Les fêtes foraines : province de la Gnagna / Bogandé

- Le Lumasan : province de Nayala, chaque année

Dernière modification : 16/12/2010

Haut de page