L’accompagnement des associations locales par le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade de France.

La contribution de la société civile à la dynamique de développement est une réalité indéniable, c’est pourquoi à l’instar des autres partenaires technique et financier (PTF), l’ambassade de France lui apporte son concours tant technique que financier afin qu’elle puisse jouer pleinement sa partition. Ainsi, les associations burkinabé, les groupements paysans, les fédérations, les unions peuvent prétendre à un appui de l’ambassade sous certaines conditions.

L’outil financier dédié à la société civile locale est le Fonds d’appui aux Projets Innovants de la Société Civile et les Coalitions d’Acteurs (PISCCA), logé au Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’ambassade de France. Il prend la relève du Fonds Social de Développement (FSD), qui a permis depuis sa mise en place en 1995 la réalisation d’une centaine de projets de proximité, dans les domaines de base du développement local.


Le fonds social de développement au Burkina Faso, c’était :
> Plus de 100 associations reçues annuellement pour des demandes de financement,
> Plus de 130 projets financés à travers le territoire national,
> Plus de 5 milliards de CFA de financement accordé,
> Un Appui-accompagnement à la société civile,
> Des réalisations en cohérence avec les politiques nationales du Burkina.

Le Fonds PISCCA quant à lui, a permis, depuis son lancement en 2016, le financement de 8 associations burkinabé dans le domaine de la formation et de l’insertion socio-professionnelle des jeunes. Ce sont près de 1000 jeunes dont 400 femmes environs, qui bénéficient ainsi d’une formation dans un métier de l’artisanat et d’un accompagnement pour s’installer professionnellement.

Pour en savoir plus : http://www.ambafrance-bf.org/Fonds-...

Dernière modification : 14/02/2017

Haut de page