L’harmonisation des aides

L’aide budgétaire indifférenciée

Le Burkina Faso est l’un des tous premiers pays où se soit affirmé une réelle volonté des bailleurs de fonds d’harmoniser leurs aides budgétaires, avec la création, il y a trois ans, d’un groupe de soutien budgétaire conjoint (SBC-CSLP). Cette procédure, rendue possible par les efforts en cours pour améliorer la gestion des finances publiques, est fondée sur les résultats, suivis à l’aide d’indicateurs. En 2003 et 2004 une aide budgétaire française d’un montant de11 millions € a été versée dans ce cadre.

L’aide programme

Le même souci de coordonner les actions dispersées des partenaires techniques et financiers du pays et d’accroître leur efficacité anime les fondateurs du consortium d’appui au Programme décennal de développement de l’éducation de base (PDDEB). L’entrée de la France dans ce consortium s’est faite en 2004, sur la base d’une contribution de 25 millions € .

La coordination des aides

Présent dans toutes les coordinations sectorielles, la coopération française en est l’animateur dans le domaine du secteur privé et joue un rôle d’impulsion dans plusieurs autres secteurs, notamment la coordination macro-économique.

Retour - GIF

Dernière modification : 03/11/2004

Haut de page