La danse traditionnelle

Le Burkina Faso compte plus d’une soixantaine d’ethnies et cette diversité ethnique enrichit inéluctablement les potentialités artistiques et notamment, sa chorégraphie grâce à la multitude de troupes qui exploitent cette diversité.

Les danses traditionnelles les plus pratiquées sont entre autres le Warba, le Kigba, le Limaga, le Webbiendé du pays Mossi, le Wara du pays Sénoufo, le Binon et le Djongo du pays Gourounsi, le Djèka du pays Bissa, le Djoro du pays Lobi, le Biir du pays Dagara, le Tanciala du pays Gourmanché, le Lambéyoro du pays Bwaba et les danses peulhes pratiquées, notamment dans le Sahel Burkinabé.

Les instruments les plus utilisés par les différentes troupes de danse sont le tam-tam d’aisselle appelé Lounga en Mooré et Tama en en Dioula, le tambour royal appelé Bendré en Mooré et Bara en Dioula, le gros tambour appelé Doundou en Dioula, le djembé, le balafon qui varie selon les ethnies, la kora, les castagnettes, les calebasses, les luths et les flûtes. Les troupes de danses traditionnelles les plus connues sont Fontugol de Dori, Nikieta de Dédougou, Saaba de Koudougou, troupe Dodo Naba Ambga, Boyaba de Fada, Naba Yadéga de Ouaga, Nelson Mandela de Takatami, Warba de Mogtédo, Bonogo de la MJCO, etc....

Dernière modification : 29/03/2007

Haut de page