Le ministère des Affaires étrangères soutient l’association Biblio’Brousse

Dans le cadre de son action visant à réduire la fracture numérique et plus particulièrement dans la mise en œuvre du projet d’Appui au Désenclavement Numérique (ADEN, www.africaden.net), le ministère des Affaires étrangères est le premier soutien de l’association française Biblio’Brousse au Burkina Faso. Au volant d’un bus itinérant cultrel multimédia, équipé de 10 ordinateurs chargés en logiciels libres, 2 caméras, 3 appareils photos numériques et des centaines de livres, l’association visite, depuis septembre 2005, plusieurs villes rurales du pays (Dori, Gaoua et Banfora la première année). L’équipe de Biblio’Brousse, composée, sur le terrain, de quatre formateurs français, un coordinateur et une bibliothécaire locaux, propose aux habitants des cours de formation de base à l’informatique et à l’utilisation d’outils multimédias. La formation, d’une durée de quatre mois, est gratuite et s’adresse en premier lieu aux lycéens des villes visitées. Mais elle est également ouverte, en cours du soir payants, à toutes les autres personnes non scolarisées.

JPEG

Les lycéen inscrits à la formation sont impliqués, avec les associations locales, dans des projets mettant les NTIC au service du développement, notamment : réalisation d’un film de 3 minutes rappelant l’extinction de plusieurs corps de métiers et positivant l’image des jeunes engagés avec succès dans l’apprentissage professionnel ; création de brochures expliquant aux mères concernées comment placer la sonde naso-gastrique à leurs enfants malnourris ; réalisation d’un petit court-métrage montrant aux parents d’un village minier les taux de réussite scolaire et professionnelle des enfants libérés du travail minier... L’association travaille ainsi quotidiennement avec 10 associations et 55 élèves à la mise en œuvre de ces projets.
Installé à Dori jusqu’à présent, le Biblio’Brousse est un succès incontestable : 260 lycéens inscrits aux cours gratuits ; 54 personnes, dont 35 adultes, inscrits aux cours payants ; 460 inscrits à la bibliothèque. A la fin du cycle de formation, chaque élève reçoit un CD contenant les productions qu’il aura pu réaliser (CV, cours, lettres diverses, gestion des stocks...). Une évaluation de compétences sanctionne la fin de la formation.

JPEG

Les conditions de pérennisation du projet sur place sont réunies. L’installation d’une quinzaine d’ordinateurs dans les lycées des villes visitées permettra d’inscrire dans la durée certaines pratiques initiées lors des cours et projets proposés par Biblio’Brousse. Cette volonté de pérennisation se traduit également par la création du chapitre burkinabè de l’association qui suivra les développements des projets entamés. La présence de centres ADEN (www.africaden.net) bientôt installés dans des localités visitées par le Biblio’Brouss, ainsi que celle de formateurs locaux, permettra également à la population locale de pérenniser son utilisation des NTIC. L’association participera à la formation nationale organisée, dans le cadre du projet ADEN, à Ouagadougou au cours du premier trimestre 2006.

JPEG

Outre le soutien du ministère, Biblio’Brousse est appuyée par le ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique et la Délégation Générale à l’Informatique du Burkina Faso, la Fondation Veolia, les entreprises Courriers de la Garonne, Siemens Business Services, Crédit Agricole, Alternatives Énergétiques, le Lions Club de Toulouse.

Pour plus d’informations : www.bibliobrousse.com.

Dernière modification : 27/02/2006

Haut de page