Le programme CORUS

Le programme CORUS (Coopération pour la recherche universitaire et scientifique) du ministère français des Affaires étrangères est destiné à financer des projets de recherche scientifique conçus et conduits en partenariat entre des établissements universitaires et de recherche de pays du Sud et des établissements universitaires et de recherche français.

CORUS vise quatre objectifs :
1) mettre en oeuvre une recherche de qualité, productrice de savoirs nouveaux ;
2) promouvoir une dynamique d’échange et de travail en commun entre les communautés scientifiques des pays du Sud et les communautés scientifiques françaises ;
3) contribuer à la formation à la recherche et par la recherche des cadres nationaux des universités, grandes écoles et établissements de recherche des pays du Sud ;
4) mettre l’excellence scientifique au service du développement.
Concrètement, les fonds affectés à CORUS servent à soutenir des projets de recherche sélectionnés après appel d’offres. A la suite de sa réunion des 14 et 15 janvier 2003, le comité CORUS a retenu 54 projets répartis entre 22 pays bénéficiaires.

Au Burkina Faso, sept programmes bénéficient d’un financement CORUS :

-  « Substances naturelles à activité anti-palustre issues de la médecine traditionnelle : étude clinique d’un extrait de Mitragyna inermis » : Université de Ouagadougou, Université de la Méditerranée (Marseille) ;
-  « Recherche des causes de l’explosion épidémique de leishmaniose cutanée, propositions pour son contrôle », Université de Ouagadougou, Université Paris XII ;
-  « Recherche de marqueurs génétiques de résistance/sensibilité aux trypanosomes chez les bovins » : CIRDES et CIRAD
« Connaissance et maîtrise des problèmes parasitaires de la pomme de terre au Sahel » : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, INRA (en partenariat avec le Niger) ;
« Transferts des sols à faible teneur en eau » : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso,, Université Montpellier 2
« Maîtrise des symbioses mycorhiziennes en vue de la régénération d’arbres endémiques des forêts tropicales (Madagascar) et de l’amélioration de la fertilité des sols dans les agrosystèmes africains (Burkina Faso) : CNRST, INERA, IRD ;
-  « Eau, écosystèmes et développement sous les tropiques : cas du triangle Burkina Faso / Niger / Cameroun », Université de Ouagadougou, Université Toulouse 2

Retour - GIF

Dernière modification : 13/01/2005

Haut de page