Message consulaire n°7 (21 janvier)

Mesdames, Messieurs,

trois compatriotes sont décédés au cours des tragiques événements que nous avons vécus ; au nom de tous les Français résidant au Burkina Faso, j’adresse mes condoléances les plus attristées aux familles et aux proches de toutes les victimes.

- 1- Il est mis en place, pour celles et ceux de notre communauté qui le souhaitent, la possibilité de rencontrer un psychologue.

A cet effet, il convient d’appeler le Centre Médical International, au 61.56.72.36.

Ces consultations, entièrement prises en charge par la France, auront lieu sur rendez- vous jusqu’au 29 janvier inclus.

- 2- Les consignes de vigilance qui vous ont été données à plusieurs reprises ont très certainement contribué à restreindre considérablement le nombre des victimes. Elle doivent donc être suivies plus que jamais.

Une attention particulière doit être apportée aux activités de fin de semaine dans des endroits qui ne seraient pas sécurisés. Dans cette optique, des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité des instituts culturels français, à Ouagadougou comme à Bobo Dioulasso.

Enfin, le niveau de sécurité a été considérablement relevé au sein et à l’extérieur des établissements scolaires français au Burkina Faso.

-3- A compter de ce jour, la période de couvre-feu est modifiée : ce dispositif s’étend désormais de 1h à 4h du matin.

Gilles THIBAULT

Ambassadeur de France au Burkina Faso

Dernière modification : 21/01/2016

Haut de page