Mission militaire : Projet de modernisation des structures opérationnelles et des équipements de la gendarmerie nationale burkinabe

Depuis plusieurs années, les stratégies de développement du Burkina Faso se heurtent à l’insécurité dont la manifestation la plus tangible est représentée par le grand banditisme. La lutte contre cette forme de criminalité passe par l’amélioration constante de la capacité de la gendarmerie à remplir ses missions de sécurité publique. Cette démarche impose une adaptation permanente de ses personnels mais également de ses moyens techniques et matériels.

Aussi ce projet, démarré en 2005 pour une durée de trois années, coordonné par un officier supérieur, chef de détachement, et animé par un officier subalterne et deux sous-officiers, se décline en trois actions :

- Un appui à la mobilité

JPEG Cette composante a pour objectif la création d’une chaîne de rénovation des motocyclettes CAGIVA au sein de l’atelier de réparation automobile de l’état-major de la gendarmerie à Ouagadougou. Elle est conduite en étroite liaison avec le projet Terre « Etablissement centralisé de rénovation et de reconstruction automobile (ECRRA).

- Un appui à la police judiciaire

JPEG Cette action dont l’objet est de développer l’exercice de la police judiciaire au sein de la gendarmerie burkinabé et de faire de cette activité un pôle d’excellence, vise notamment :
- à organiser les unités de police judiciaire ;
- à doter ces unités des moyens nécessaires à leurs interventions et à l’établissement des procédures ;
- à former les personnels aux différentes techniques d’investigations, et opérations élémentaires de police technique et scientifique.

- Un appui à la formation

JPEG Cette action a pour objet de renforcer la formation dispensée à l’Ecole Nationale de gendarmerie de Bobo-Dioulasso en dotant cette école de moyens complémentaires à l’instruction, tant initiale que complémentaire.
Elle vise notamment :
- à renforcer les capacités d’accueil et d’hébergement ;
- à doter cette école des capacités de pédagogie et d’instruction ad hoc ;
- à réaliser un centre de perfectionnement de la police judiciaire et des gradés.

Dernière modification : 26/04/2010

Haut de page