Présentation de la mission de coopération de défense

Depuis l’indépendance de la Haute-Volta en 1960, la France soutient le développement des Forces Armées Nationales. Par décret du 10 décembre 1998, le dispositif de la Coopération militaire française a été intégré au sein du Ministère des Affaires étrangères.

Son action s’exerce vers les secteurs concourant à la consolidation de l’Etat de droit et elle bénéficie du soutien des Eléments Français au Sénégal dans le cadre de la montée en puissance de la brigade Ouest de la Force Africaine en Attente à laquelle appartient le Burkina Faso.

Sous les ordres de l’attaché de défense, le lieutenant-colonel des Troupes de Marine, Yves-Nicolas Dosser, la mission de coopération de défense comprend 8 militaires de l’Armée de Terre et de l’armée de l’air, la plupart détachés auprès des Forces Armées nationales.

Le montant de l’aide directe octroyée au Burkina Faso (dépenses d’équipement et d’infrastructure, , fonctionnement de l’école nationale à vocation régionale EMTO, formation des cadres en ENVR ou en France, expertise des coopérants militaires techniques) par la Direction de la Coopération de Sécurité et de Défense (DCSD) se situe aux environs de 3,5 million d’euros (2,3 milliards FCFA).

Les projets de coopération de défense

Dernière modification : 24/09/2015

Haut de page