SIST

La recherche africaine ne représentant que 0,02% (0,4% avec l’Afrique du Sud) du contenu de la toile mondiale il devenait important de doter l’Afrique d’un projet mobilisateur (applicable à plusieurs pays) capable de désenclaver la recherche africaine.

Le Système d’Information Scientifique et Technique (SIST) consiste dans cet objectif à doter 12 pays d’Afrique de plates-formes numériques regroupant les centres de recherche, les universités et autres lieux de recherche.

Le projet a un double objectif :
- Mettre facilement à la disposition des chercheurs africains, les informations qui viennent des pays du Nord
- Mais aussi rendre visible l’information scientifique produite par des universitaires et des chercheurs africains au Nord mais également dans les pays du Sud afin de créer une interconnexion. Cela peut prendre plusieurs formes : annuaires de chercheurs, mise en ligne de contenus, travail collaboratif...

Débuté durant l’année 2005 au Burkina Faso, le projet connaît quelques difficultés à se mettre en place. En effet l’organisation de la recherche au Burkina Faso est à l’image du continent, très morcelé, les intervenants ne communiquant pratiquement pas ensemble, ce réflexe commence à être pris par certains.

Le projet SIST est financé à hauteur de 3 millions d’euros et piloté par le ministère français des Affaires étrangères, qui a confié :
- au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) la conception et la réalisation de la plate-forme technique
- à l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l’organisation pédagogique et logistique des ateliers de sensibilisation.

Au Burkina Faso, l’assistant conseil a conçu l’architecture système et les outils de suivi du projet, a conduit les recherches de partenariat, et a assuré l’information et la communication du projet.

Dernière modification : 29/03/2007

Haut de page