Signature de trois conventions de financement liant les gouvernements du Burkina Faso et de la République française

Le jeudi 15 juin 2006, ont été signées, au Ministère des Finances et du Budget, trois conventions de financement qui lient les gouvernements du Burkina Faso et de la République française, pour un montant global de 4 millions d’Euros (2,6 milliards de Fcfa), dans les domaines de l’Enseignement Supérieur, de la lecture publique et du Fonds Social de Développement. Pour la partie française, le signataire a été M. Philippe Etienne, Directeur Général de la Coopération et du Développement du Ministère français des Affaires Etrangères, en visite officielle au Burkina Faso.

Le projet RESEAU (Renforcement de l’Enseignement Supérieur et de l’Action Univeristaire), d’un montant de 2 Millions d’Euros (1,3 milliard de Fcfa) a pour objectif, d’une part, la création, au sein des trois Universités du Burkina Faso, d’un pôle d’échange universitaire et d’application des technologies de l’information et de la communication aux missions d’enseignement et de recherche, et, d’autre part, la mise en place d’un plan de formations doctorales diplômantes (thèses) et de compléments de formation au bénéfice des enseignants chercheurs et des cadres administratifs des Universités.

Le projet d’Appui au Réseau de Bibliothèques de Lecture Publique, d’un montant de 1 million d’Euros (656 millions de Fcfa) a pour objectif de créer, en collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), un réseau de cinquante bibliothèques de lecture publique couvrant tout le pays et coordonné par le CENALAC (Centre National de Lecture et d’Animation culturelle).

Le projet FSD ( Fonds Social de Développement) d’un montant de 1,350 million d’Euros (885 millions de Fcfa) a pour objectif d’appuyer les organisations de la société civile burkinabé dans la réalisation de leurs projets. Le FSD contribue à améliorer les conditions de vie des personnes défavorisées en finançant des actions dans les domaines sociaux de base (éducation, santé, accès à l’eau potable) ainsi que des activités génératrices de revenus et d’emplois.

Dernière modification : 15/06/2006

Haut de page