Thématique 1 : Développement des Système d’Information, des outils d’évaluation. Mise en place de la carte éducative on

L’activité de cette thématique s’articule autour de 4 axes principaux :

- L’amélioration des performances des services centraux dans le domaine de la production d’outils de pilotage. Pour l’essentiel, le travail repose sur la création et la maintenance de nombreux indicateurs de l’éducation de base et du secondaire. On y retrouve des indicateurs de couverture, ceux qui témoignent de la qualité du système éducatif, ceux qui sont tournés vers l’efficacité de ce même système ou encore des projections sur l’évolution du premier cycle. Dans la pratique cela se traduit par une très étroite collaboration entre les services statistique et informatique de la Direction des Etudes et de la Planification (DEP) et le responsable de la thématique 1. Ces indicateurs trouvent leur origine dans la Journée de la statistique, un processus, qui dure plus d’une journée en réalité et qui permet au Burkina Faso de disposer de statistiques complète sur le premier cycle, composant ainsi une photographie instantanée de la situation éducative du primaire. Cette journée n’a pas d’équivalent pour le secondaire pour lequel les statistiques sont également disponibles mais obéissent à un processus différent. L’amélioration des services centraux passent par des formations en informatique sur la base de logiciels classiques de traitement de données comme Excel et Access, par l’achat d’ordinateurs puissants pour gérer des bases de données volumineuses et une aide technique en matière de rédaction de synthèse des indicateurs.

- La déconcentration de la production des statistiques scolaires et de l’alphabétisation. Elle repose sur l’expérience du central et devrait s’appuyer sur un scénario en trois étapes :

- La déconcentration au niveau régionale des tâches de collecte et de traitements des données statistiques actuellement assurées par la DEP
- La déconcentration au niveau régional de la production d’indicateurs et d’outils de suivi (tableaux de bord régionaux et annuaires régionaux en particulier)
- La déconcentration administrative en direction des Directions Provinciales de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation (DPEBA) du primaire et des Directions Régionales de l’Enseignement Secondaire (DRES).
Concrètement, la déconcentration est un exercice qui a du mal à se mettre en place. Certes, la saisie de la journée de la statistique se fait à partir des Directions régionales. Néanmoins, le traitement des données et celui des outils de pilotage restent du domaine de compétence de la DEP, même si quelques espoirs de réussite en matière de déconcentration apparaissent avec la mise en place de la carte éducative et provinciale. Des formations en Excel et Access sont prévues pour les chargés de statistiques des directions provinciales.

- La mise en place de la carte éducative pour le primaire et scolaire pour le secondaire.
L’objectif de la déconcentration est de donner aux directeurs provinciaux des moyens importants en matière de prise de décision afin d’améliorer la qualité et la couverture du système éducatif de leur province. A cet effet, la thématique 1 et la DEP mettent progressivement en place la carte éducative, qui concerne le secteur formel et le non formel, c’est-à-dire l’alphabétisation pour le premier cycle tandis que le secteur secondaire développe sa carte scolaire sur laquelle les directions régionales pourront s’appuyer pour gérer leurs actions. Les premières cartes éducatives provinciales du premier cycle seront disponibles d’ici la fin du mois de novembre. L’appropriation par les directeurs provinciaux reste d’actualité mais d’immenses progrès ont été réalisés dans la conception et la participation des provinces au processus. Des formations en Arc View (logiciel de cartographie), et en géo référencement des écoles ont eu lieu dans quelques provinces pilotes.

- La dynamisation de la fonction études du MEBA et du MESSRS. Il s’agit de fournir des indicateurs fiables dans les trois domaines principaux de l’Education Pour Tous (EPT) regroupés autours d’objectifs quantitatifs (accès, scolarisation, rétention), qualitatifs (promotion, redoublement, achèvement du cycle) et d’équité (réduction des inégalités selon le genre et l’origine géographique). En fournissant des données de qualité, on améliore ainsi la qualité et la pertinence des études et de l’analyse des données et des besoins en matière d’éducation.

GIF

Dernière modification : 22/11/2004

Haut de page