Visite à Ouagadougou de M. Alain Joyandet, Secrétaire d’Etat chargé de la coopération et de la Francophonie, à l’occasion du Fespacco

Dans le cadre de la 21ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (FESPACO), M. Alain Joyandet, Secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie, a effectué un déplacement à Ouagadougou du 27 février au 1er mars.
M. Joyandet était accompagné d’une délégation comprenant notamment : Mme Anne-Gazeau-Secret, Directrice générale de la coopération internationale et du développement au Ministère des Affaires étrangères et européennes, M. Olivier Poivre d’Arvor, directeur de CulturesFrance, M. Serge Toubiana, directeur de la Cinémathèque, M. Eric Névé, producteur de cinéma, Mme Nadège Beausson-Diagne, actrice, et M. Jean-Michel Djian, journaliste-écrivain.

Outre la cérémonie d’ouverture du Fespaco qui s’est déroulée au stade du 4 août devant un public nombreux et enthousiaste, M. Joyandet et sa délégation ont participé à :

- la cérémonie d’ouverture de la 14ème édition du Marché international du cinéma et de la télévision africaine (MICA)
 ;
- une table ronde sur le devenir du cinema africain au Centre culturel français, qui a réuni une cinquantaine de professionnels du cinéma et des télévisions, dont les cinéastes : Idrissa Ouedraogo, Boubacar Diallo et Missa Hébié(Burkina Faso), Abderrahmane Sissako (Mauritanie), Mama Keita (Guinée), Manthia Diawara (Mali), Jihan El Tahri (Egypte) et Jean-Marie Teno (Cameroun)...

- M. Joyandet a également tenu une conférence de presse, conjointement avec M. Etienne FIATTE, directeur de Canal France International.
M. FIATTE, qui avait choisi de fêter les 20 ans de CFI au Fespaco, a dévoilé les nouvelles orientations de sa structure, qui se définit aujourd’hui comme un opérateur à part entière de l’aide publique au développement au profit de l’ensemble des entreprises et des professionnels des médias du sud, à travers des modes d’intervention variés : études et audits, conseil, formation distribution de programmes...

Le Secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie a, pour sa part, annoncé deux mesures visant à relancer la production et la distribution d’un cinéma d’Afrique francophone de qualité :
- la création d’un Fonds d’investissement qui sera doté d’un apport initial du Ministère français des Affaires étrangères de 10 millions d’euros sur cinq ans. Ce fonds sera ouvert aux partenariats publics et privés.
- la contractualisation avec 50 salles de cinéma en France pour la diffusion de films africains.

Au cours de son séjour, M. Joyandet a été reçu en audience par le Chef de l’Etat Blaise Compaoré au Palais de Kossyam.
JPEG

Dernière modification : 17/02/2011

Haut de page